XVIII LA LUNE

Grenoble, lycée Argouges.

Rencontre avec des élèves de seconde, écriture, dessin, sérigraphie.

A l’heure où la lune apparut, une petite crevette rencontra sa mère. Elle discuta longtemps de la création de l’océan. Sa mère ne sachant quoi répondre lui dit que l’océan avait été créé par la lune. Elle fut tellement triste qu’elle créa l’océan avec ses larmes. Au lendemain quand elle vit le ciel, la petite crevette regarda son visage dans l’eau et le découvrit lumineux. A cet instant elle s’imagina la création de la terre.

Les loups, le homard, m’aidèrent, mais me tuèrent

 

Aller sur le toit de la cité du crépuscule, manger des glaces d’eau de mer, et de mollusque.

Interprétation pour un tirage

Est-ce le jour ou la nuit ?

Où est la limite ?

Qu’y a - t - il - au delà de ce qu’on voit ?

 

Apercevoir le reflet de ses émotions.

 

Se sentir crevette, homard, ou loup.

Je ferai une bonne lune parce que je suis perchée.
Je suis antagonisme.

 

Ma face cachée ouverte aux autres,

Agressif puis passif je perds le contrôle.

Tout le monde me voit mais personne ne me connait.

J’hurle dans l’obscurité pour que ça reste secret


La lumière du futur me réveille dans un monde vide.

Prendre le large ?

Voir de l’autre côté.

Crier, hurler, disparaitre, eau, liquide, re et, miroir, larme, pleurer, mémoire du présent, futur, angoisse, sombre espoir, lumière, obscurité, émotions, homard, crevette, loup, meute, solitude, dualité, face cachée,

mal-être, adolescence, angoisse, limbes, antagonisme.